PREMIERS INVESTISSEMENTS ET JUSTIFICATIFS

a)    VOLKSWAGEN : achat de 4 actions

Un positionnement géographique diversifié quoique plus de la moitié des ventes mondiales concerne l’Europe et l’Amérique du Nord, qui sont en période de récession. Le Groupe est néanmoins très présent en Asie et Amérique Latine avec respectivement 14.4% et 9.4% de leurs ventes totales.

Les analyses se veulent confiantes et incitent à l’achat.

La marque est dans concentré dans les segment haut de gamme/supercars, qui se portent mieux que les marques proposant des voitures citadines, familiales et utilitaires de manière général

Nous constatons que les moyennes mobiles de 20 et 30 jours sont au dessus du cours boursiers ce qui laisse présager une dégradation du titre.

A partir du modèle du MACD, nous constatons que la courbe était au dessus de la ligne de signal depuis un peu plus d’un mois mais il y a eu une inversion depuis Vendredi 15 Mars.

Nous utilisons le momentum, en complément de la MACD, toutefois dans ce cas de figure ce dernier n’est pas significatif : il n’y a pas de tendance ou de divergence baissière ou à la hausse. Toutefois le cours a franchit à la hausse la ligne 0 Samedi 7 Mars, ce qui peut être considéré comme un signal d’achat mais les variations boursières ont démontré que c’était un faux signal.

On utilise le Stochastique comme un autre indicateur prévisionnel : La ligne %D est au dessus de celle de %K et par conséquent ceci n’est pas propice à l’achat de titres VOLKSWAGEN. Nous constatons une divergence entre la stochastique et les cours.

VOLKSWAGEN est un des leaders sur son marché et a dégagé des bénéfices 2012 record, toutefois le ralentissement économique de la Zone Euro et sur son marché local font qu’il faut se montrer prudent et que j’investirai tout de même un faible montant car je crois en la hausse du cours de Volkswagen même si beaucoup d’indicateurs affirment le contraire.

b)    BMW : Acquisition de 40 actions

Un positionnement similaire à celui de VOLKSWAGEN à savoir qu’un peu moins de la moitié de ses ventes sont réalisées en Europe et en Amérique du Nord. Elle est toutefois davantage présente dans les marchés émergents et en particulier l’Asie avec 16.8% de ses ventes. A titre d’exemples, Mercedes a 22 points de ventes ouverts et 101 concessionnaires contre 45 points de ventes et 343 concessionnaires en Chine.

Des ventes en hausse et un mois de Février 2013 record : en contradiction avec la conjoncture actuelle.

Des Analyses et un consensus satisfaits des chiffres du Groupe.

Toutefois des MM 20 et 30 jours légèrement au dessus du cours du titre.

Une ligne de signal qui est au dessus de celle du MACD : toutefois la tendance s’inverse Vendredi 15 Mars et la MACD repasse au dessus traduisant un signal d’achat.

Le momentum est repassé d’une valeur positive à une valeur négative le dernier jour mais ne révèle pas de tendance forte nous permettant d’affirmer que l’on est en face d’une tendance à la baisse ou à la hausse.

Pour terminer, Le Stochastique, sa courbe est très en deçà de la ligne de signal. La courbe est passée de 91.38€ à 45.04€ en une semaine. Cela peut traduire une divergence entre les évolutions des courbes du stochastique et du cours boursiers et peut être perçue comme un signal à la hausse.

c)    TOYOTA MOTOR CORPORATION : ordre d’achat de 7 actions

Son positionnement géographique est bon puisque Toyota n’est pas dépendant du marché Européen (10.9% de ventes totales en 2011) et un tiers de ses ventes totales, soit 35%-40% sont réalisées dans les pays émergents à la croissance dynamique tels que La Chine ou encore le Brésil.

Toyota est de nouveau le leader ou co-leader sur le marché de l’automobile.

Toyota va voir ses prévisions à la baisse car apparition de conflits avec la Chine pour le contrôle d’ilots : les marques japonaises sont sanctionnées par leur nationalité.

Toyota s’intéresse au marché Africain et a racheté, une entreprise Française d’Afrique Occidentale spécialisée dans la distribution automobile et pharmaceutique dans 34 pays.

Les MM20 ET 30 jours sont inférieurs au cours boursier. Toutefois la ligne de signal s’est appréciée au détriment de la courbe du MACD.

Le momentum ne dégage pas de tendance forte et nous oblige à patienter et à nous référer à d’autres facteurs tel que le stochastique : le cours du stochastique est de 82.36€ soulignant un cours qui est trop haut, trop estimé.

d)    GENERAL MOTORS COMPANY : acquisition de 25 actions

Un positionnement trop dépendant vis-à-vis du marché d’Amérique du Nord et d’Europe avec respectivement 61.4% et 16.9% de parts de ventes totales.

Des filiales déficitaires en Europe.

Une position de co-leader sur le marché automobile avec TOYOTA.

Des opinions qui se veulent plutôt prudentes et conservatrices et n’encouragent pas à l’achat.

Des moyennes mobiles 20 jours et 30 jours qui sont au-dessous de la courbe représentative de la valeur du cours de l’action ce qui est plutôt encourageant mais peu significatif d’une hausse continue ou d’une baisse.

La courbe du MACD est de nouveau au dessus de celle de la ligne de signal et ce depuis Samedi 05 Mars : la tendance est donc à l’achat. Toutefois l’écart entre les deux lignes semble se restreindre et on peut penser que la courbe du MACD va passer de nouveau au dessous de celle de ligne de signal sous peu. Le momentum amorce une tendance baissière ; par conséquent si on en déduit les divergences, cela peut traduire un signal à l’achat mais il est encore trop tôt pour se prononcer

L’action est jugée surévaluée pour le modèle stochastique puisque le cours dépasse la ligne des 80 points et diminuent progressivement. Nous constatons également que la courbe %K est dessous celle de %D et qu’il est déconseillé d’acheter. Nous allons surveiller le marché et suivre l’évolution du cours.

e)    MICHELIN SCA : fourniture de 10 actions

Très implanté en Europe et Amérique du Nord avec 42.6% et 33.5% de parts par rapports à ses ventes totales.

Des moyennes mobiles inférieures à la valeur du cours boursier jusqu’à Vendredi 15 Mars : le cours est passé sous les lignes représentatives des MM20 et 30. Cela pourrait déclencher une dégradation future.

Un MACD supérieur à sa ligne de signal mais l’écart semble se réduire. Le momentum est trop fluctuant pour nous apporter une quelconque indication.

La courbe du stochastique est de nouveau en dessous de celle du signal, aussi ce n’est pas propice à l’acquisition de titre pour le moment. De plus depuis Février nous observons une tendance à la hausse du cours ce que l’on pourrait prendre pour une divergence haussière et donc une baisse du cours de Michelin

 

David GILLY, Responsable du secteur de l'automobile